Plan d’action relatif aux comportements inappropriés dans le secteur des médias

Update 03/01/2024

Pour aider les entreprises du secteur des médias à prévenir et à combattre les comportements inappropriés de manière structurée, le secteur des médias a lancé, le 7 mars 2022, un plan d'action contre les comportements inappropriés, avec le soutien du ministre flamand des médias. Ce plan d'action met très clairement l'accent sur la prévention, en insistant sur le partage et la centralisation des informations et le renforcement des professionnels.

Le présent article fournit davantage de clarté sur:

Le plan d'action

L’énoncé du problème

Le secteur des médias dépend d'une importante main-d'œuvre freelance et temporaire dans un environnement de travail informel. Les lieux de travail sur le plateau, en studio ou dans une salle de rédaction sont des environnements de travail spécifiques dont le personnel change souvent. Les travailleurs qui subissent des comportements inappropriés ont peur de perdre leur emploi s'ils en parlent.

L'absence ou la méconnaissance des canaux permettant de soulever ces questions confidentielles, outre le fait que de nombreux travailleurs sont (plus) connus et qu'il existe parfois une forte compétitivité, crée une culture du silence.

L’historique

Ces dernières années, le secteur des médias a régulièrement fait l'actualité avec des cas très médiatisés de comportements inappropriés, tant en Belgique qu'à l'étranger. Les cas relatés dans la presse ne sont toutefois que la partie émergée de l'iceberg.

Le rapport du groupe de recherche CuDOS, publié en 2018, montre que 71% des femmes du secteur des médias et de la culture ont indiqué avoir déjà été confrontées à un comportement inapproprié. Le rapport est disponible en néerlandais sur le site de l'Association flamande des journalistes: Rapport: Grensoverschrijdend gedrag in de cultuur en mediasector finaal (PDF, 1,57 MB).

Ce rapport, ainsi que la campagne #metoo, a été le point de départ d'un premier plan d'action (formel) du ministre flamand des médias de l'époque, Sven Gatz, qui incluait la formation de personnes de confiance et des formations pour les dirigeants. Le point de contact 1712 a été renforcé et depuis 2019, la fonction de médiateur a été développée. Consultez les informations suivantes sur ce site BeSWIC: Comportements inappropriés dans le secteur de la culture et des médias.

Le 5 juin 2019, une quarantaine d'entreprises de médias, de syndicats, d'organisations de la société civile, d'universités et de hautes écoles ont conclu un accord sur une charte sociale pour l'ensemble du secteur des médias. Elle s'appuie sur la charte des médias audiovisuels de 2013 et rassemble les engagements de tous les partenaires sur des thèmes sociaux tels que les stages, les comportements inappropriés, la propriété intellectuelle et la rémunération correcte dans la presse écrite, le secteur audiovisuel et les médias d'information en ligne.

Il ne s'agit pas d'une convention collective de travail (CCT), mais d'une ligne directrice pour un environnement de travail vivable dans le secteur. Plus d’informations dans cet article publié en néerlandais sur le site de Mediarte: Nieuw Sociaal Charter voor de hele Vlaamse mediasector.

Pour les arts du spectacle, l'état des lieux de mi-2019 des actions sectorielles sur les comportements inappropriés se trouve dans cet article en néerlandais du site podiumkunsten.be: grensoverschrijdend gedrag op het werk.

Il convient également de mentionner Engagement, un mouvement dirigé par des artistes qui vise à lutter contre le harcèlement sexuel, le sexisme et l'abus de pouvoir dans le secteur artistique en Belgique.

En 2019, le Service de médiation flamand s'est vu confier une mission très spécifique pour trois ans à l'avance et celle-ci était liée à la Chambre du genre, qui fonctionne depuis 2015 en tant qu’organe flamand de l'égalité des chances pour le genre et le sexe. La Chambre du genre diffuse notamment des pratiques et est également en contact étroit avec l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes et avec Unia. Le 15 mars 2023, la Chambre du genre fera partie du nouvel Institut flamand des droits de l'homme (Vlaams Mensenrechteninstituut). Lisez le message à ce sujet (en néerlandais): Genderkamer wordt onderdeel van het Vlaams Mensenrechteninstituut.

Le 23 mars 2021, Mediarte a organisé un webinaire en néerlandais sur cette fonction de médiation dans le secteur des médias flamands. Plus d'informations sur le webinaire et les rapports annuels de la Chambre du genre sur le site de Mediarte: Comfortabel worden met oncomfortabele gesprekken.

Le 27 mai 2021, Mediarte a organisé un webinaire sur la manière de réagir en tant que témoin face à un comportement inapproprié. Plus d’informations à ce sujet sur le site de Mediarte: Comment réagissez-vous, en tant que témoin, à un comportement inapproprié?.

À l'automne 2021, la Chambre du genre a lancé une campagne qui attire une fois de plus l'attention du public sur les comportements inappropriés. Dans la bande-annonce du film de fiction "NonExistent", le réalisateur et les acteurs principaux expliquent pourquoi ils n'ont pas pu réaliser le film: la victime n'avait pas raconté son histoire. Plus d’infos à ce propos sur le site de Mediarte: Campagne comportements inappropriés.

Le nouveau plan d’action

Le 7 mars 2022, un nouveau plan d'action a été présenté avec le soutien des acteurs des médias et du ministre flamand des médias, Benjamin Dalle. L'accent est mis sur la prévention.

Un rôle spécial est également accordé aux spectateurs, sous la devise "vous ne pouvez plus détourner le regard". En collaboration avec Sensoa, des outils et des manuels seront élaborés afin d'activer réellement les spectateurs. En outre, le "vlaggensysteem" ("système de drapeaux") de Sensoa est transposé au secteur des médias au sens large.

Le plan d'action comporte les objectifs et les actions suivants.

  • Objectif 1: Approche sectorielle des comportements inappropriés
    • Action 1.1: Suivi de la charte sociale pour les médias
    • Action 1.2: Mettre en place une concertation structurelle
    • Action 1.3: Monitoring du bien-être et des comportements inappropriés
  • Objectif 2: Prévention et partage d'informations
    • Action 2.1: Élaboration d'une politique de bien-être
    • Action 2.2: Faire connaître plus largement les outils existants
    • Action 2.3: Sensibiliser les spectateurs
  • Objectif 3: Renforcer les professionnels du secteur des médias
    • Action 3.1: Mette en place des personnes de confiance
    • Action 3.2: Mettre en place une coordination de l'intimité
    • Action 3.3: Établir un dialogue avec les établissements d'enseignement
  • Objectif 4: Couverture médiatique respectueuse
    • Action 4.1: Élaboration d'un manuel pour la rédaction de rapports respectueux.

Vous trouverez de plus amples informations sur ce plan d'action dans les articles suivants publiés sur les sites de différentes parties prenantes (en néerlandais):

Le suivi dans le futur

Le plan d'action sera suivi par Mediarte au plus tard le 1er mars 2023. En outre, Mediarte réalisera à nouveau l'enquête mediasensor au printemps 2022. Après les mesures effectuées en 2016 et 2019, l'expérience professionnelle et les risques psychosociaux seront cartographiés pour la troisième fois en 2022, avec un accent supplémentaire sur les comportements inappropriés en 2022. Plus d’informations à ce sujet sur le site de Mediarte: mediasensor 2022 - Mesure du bien-être mental et du comportement inapproprié.

D’autres articles sur le harcèlement sexuel

Des comportements inappropriés se produisent également dans d'autres secteurs. L’article suivant publié sur ce site BeSWIC donne des exemples sur les professions juridiques, mais d'autres secteurs ont également été abordés: Etude mondiale sur les risques psychosociaux dans les professions juridiques

L’article suivant (en néerlandais) de Prebes donne des exemples dans le domaine du sport: Voice wil preventiemateriaal ontwikkelen voor grensoverschrijdend gedrag in de sport

En 2021 et 2022, plusieurs cas de comportements inappropriés d'enseignants dans des universités belges ont été signalés. Le 16 mars 2022, "Pano" sur la VRT a diffusé un reportage sur les abus de pouvoir à l'UGent et à la KU Leuven, où 10 doctorants ont témoigné. Plus d'informations à ce sujet sur le site de la VRT (en néerlandais): "Dagelijkse tirannie": tientallen doctoraatsstudenten getuigen in "Pano" over machtsmisbruik aan UGent en KU Leuven. Entre-temps, le 30 mars 2022, le Conseil interuniversitaire flamand (Vlir) a lancé un communiqué de presse intitulé "Engagement voor een aangescherpt beleid inzake grensoverschrijdend gedrag".

En 2020, la ‘Sociaal-Economische Raad van Vlaanderen’ (SERV) a publié un rapport sur les comportements transgressifs, qui est disponible en néerlandais sur le site de la ‘Stichting Innovatie & Arbeid’: Grensoverschrijdend gedrag op het werk: Analyse bij werknemers en zelfstandige ondernemers op basis van de Vlaamse werkbaarheidsmonitor 2016-2019.

L'année 2020 a marqué le 10e anniversaire des lignes directrices multisectorielles visant à lutter contre la violence et les comportements inappropriés au travail publiées par certains partenaires sociaux sectoriels européens. Lisez le communiqué en anglais sur ce sujet sur le site de la Fédération syndicale européenne des services publics (FSESP): Joint Statement on the 10th anniversary of the Multi-sectoral guidelines to tackle third-party violence and harassment related to work.

Au cours de la période 2021-2023, il y aura un projet européen sur le rôle des partenaires sociaux pour éviter ces risques psychosociaux. Les documents intermédiaires et les webinaires peuvent également être trouvés sur le page du projet sur le site web de la FSESP: Multi-sectoral project on “the role of social partners in preventing third-party violence and harassment at work.

Le message suivant de 2019 sur ce site BeSWIC s’agit de la convention et la recommandation sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail, que l'Organisation internationale du travail (OIT) avait adapté: Adoption à l’OIT d’une convention et d’une recommandation sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail.

L'article suivant sur ce site BeSWIC fait état de la création de l'Institut flamand des droits de l'homme (VMRI) (seulement en néerlandais): Vlaams Meldpunt Grensoverschrijdend Gedrag.

En plus des risques psychosociaux, on peut être exposé à d'autres risques dans les médias en tant qu'artiste et interprète. Plus d’informations à ce sujet sont disponibles dans ce message sur le site BeSWIC: Conditions de travail des artistes.

Questions parlementaires

Au cours de la période 2017-2018, plusieurs auditions ont eu lieu au Parlement flamand sur les comportements inappropriés. Pour de plus amples informations, consultez le site du Parlement flamand. Cela a donné lieu à plusieurs rapports (en néerlandais) sur différents secteurs:

Les comportements sexuels non désirés ont représenté 1% (soit 190 en chiffres absolus) des dossiers psychosociaux des membres de Co-Prev sur la période 2017-2020. Consultez l’article suivant sur le site de co-prev: Chiffres Bien-être psychosocial au travail.

Ces chiffres ont également été mentionnés dans l’article suivant sur le site de BeSWIC: La SNCB, la STIB, De Lijn et le TEC s’unissent contre les agressions envers le personnel.

Plus d’infos

sur ce site BeSWIC: