Grossesse et travail

Que puis-je faire, en tant que médecin traitant, si une patiente enceinte me consulte et me dit qu’elle ne peut plus faire son travail ?

A partir du moment où la travailleuse est enceinte, vous devez lui conseiller d’avertir (si ce n’est pas déjà fait), par voie orale et écrite, son employeur de son état et le plus tôt est, en principe, le mieux, car les risques tératogènes sont maximaux durant le premier trimestre de la grossesse. En effet, réaliser cette démarche entraîne un certain nombre de mécanismes de protection légaux : par exemple, protection contre le licenciement, interdiction des heures supplémentaires et du travail de nuit.

Si l’évaluation du poste de travail occupé par la travailleuse a révélé une exposition à des agents ou à des conditions de travail qui représentent un risque pour elle ou pour l’enfant à naître, le médecin du travail se concertera, avec l’employeur, afin d’envisager :

  • soit, un aménagement temporaire des conditions de travail ou du temps de travail ;
  • soit, une affectation temporaire à un autre poste de travail qui soit compatible avec l’état de santé de la travailleuse.

S'il n’est pas techniquement possible, pour l’employeur, de maintenir la travailleuse au travail sans risque pour la grossesse et le fœtus, le médecin du travail proposera un écartement du milieu du travail jusqu’à la date prévue de l’accouchement. Ce sera, par exemple, le cas si la travailleuse travaille dans une institution de soins et qu’elle n’est pas immunisée pour l’hépatite B (et ce, malgré un schéma vaccinal complet). La travailleuse bénéficiera alors d’une allocation prévue dans le cadre de l’assurance maladie-invalidité (INAMI) équivalente à 78,237 % du salaire brut plafonné. Elle devra introduire un formulaire à cette fin auprès de sa mutualité. Celui-ci lui sera fourni, la plupart du temps, par le médecin du travail qu’elle rencontrera lors de l’évaluation de santé organisée dans le cadre de la protection de la maternité.

Pour ce qui est de la manutention de charges lourdes, un écartement prophylactique sera envisagé pour le dernier trimestre de la grossesse pour autant que l’employeur ne puisse affecter sa travailleuse à un autre poste ne comportant pas de port de charges lourdes.
Cependant, si les conditions de travail décrites par la patiente vous paraissent comporter un risque pour elle ou pour l’enfant à naître, vous pouvez informer la patiente de son droit à bénéficier d’une évaluation de santé chez le médecin du travail dans le cadre de la protection de la maternité.   Dans ce cas, l’employeur a l’obligation de prendre contact avec son service de médecine du travail auquel il est affilié afin d’organiser, pour la femme enceinte, une évaluation de santé dans le cadre de la protection de la maternité.

A côté de cela, la femme enceinte peut développer des symptômes en lien avec sa grossesse (fatigue, maux de dos, nausées…). Ces plaintes peuvent vous amener, le cas échéant, à mettre la patiente en incapacité de travail. Le premier mois (ou les 14 premiers jours pour les ouvrières) sera payé par l’employeur (salaire garanti), la période restante sera payée par la mutuelle, à raison de 60 % du salaire brut plafonné.

Voici un tableau résumant ce qui vient d’être dit :

Résumé grossesse et travail

Plus d’informations sur le site du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, dans la rubrique Thèmes > Bien-être au travail > Organisation de travail et catégories spécifiques de travailleurs > Protection de la maternité

En pratique

  • Agents cancérigènes et mutagènes

    Film Napo sur l’exposition aux agents cancérigènes au travail

    Dans le film animé "Napo dans... Les tueurs de l’ombre" de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), Napo et ses collègues présentent des professions typiques dans lesquelles l’exposition à des substances cancérigènes est élevée. Occupant des postes d’...
  • Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Brochure sur les prix des bonnes pratiques 2022

    L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a publié en septembre 2022 une brochure présentant les 16 organisations (huit primées et huit saluées) de la 15e édition des prix des bonnes pratiques, ainsi que des innombrables autres organisations qu’elles ont inspirées.
  • Article OSHwiki sur l'utilisation des médias sociaux pour promouvoir la sécurité et la santé au travail

    Comment les médias sociaux peuvent-ils nous aider à sensibiliser à la sécurité et à la santé au travail (SST)? Quelles sont les principales règles d'utilisation des médias sociaux à des fins SST...
  • Ergonomie / Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Initiatives de "bonnes pratiques" pour la prévention des TMS

    Les prix annuels des bonnes pratiques "Lieux de travail sains", organisés par l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) et ses points focaux nationaux, récompensent les organisations qui adoptent des approches particulières et innovantes en matière de...
  • Agents biologiques / Agents physiques / Troubles musculosquelettiques (TMS) / Risques psychosociaux (RPS)
    Coiffure

    Article OSHwiki sur les facteurs de risque dans le secteur de la coiffure

    La protection de la santé des travailleurs du secteur de la coiffure figure depuis longtemps parmi les priorités du dialogue social sectoriel de l'Union européenne (UE)...

Actualités et évènements

  • 01.12.2022

    Eurofound: Le premier rapport de l’enquête sur les conditions de travail en Europe en 2021 a été publié

    Entre mars et novembre 2021, plus de 70 000 entretiens téléphoniques ont été réalisés dans 36 pays pour l’enquête européenne sur les conditions de...
  • 01.12.2022

    Loi relative à l'amélioration de la qualité de l'air intérieur dans les lieux fermés accessibles au public

    Le 1er décembre, la Loi du 6 novembre 2022 relative à l'amélioration de la qualité de l'air intérieur dans les lieux fermés accessibles au...
  • 30.11.2022

    Stop à la violence contre les femmes et à l'inégalité entre les genres

    En 2000, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 54/134 et proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l'...
  • 29.11.2022

    Les accidents du travail mortels et les travailleurs atteints de maladies professionnelles en hausse dans l'UE

    En octobre 2022, Eurostat, l'agence de statistiques de l'Union européenne (UE), a publié de nouveaux chiffres sur le nombre d'...
  • 28.11.2022

    La STIB réclame plus de respect envers son personnel

    Le personnel des transports publics est de plus en plus souvent confronté à des agressions, tant verbales que physiques. La Société des Transports...